Publié dans livres

#livre36

COUV_ALA FILLE DE LA PLAGE.indd


Résumé

QUATRE AMIS, QUATRE HISTOIRES D’AMOUR, UNE JEUNE FILLE AMNÉSIQUE DÉCOUVERTE SUR UNE PLAGE… QUI EST-ELLE ? D’OÙ VIENT-ELLE ? QUE VEUT-ELLE ?

Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les rêves. Ses plages, ses collines verdoyantes, mais aussi ses boutiques de luxe, son centre-ville typique, ses villas de prestige au bord de l’océan… Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les excès. En ce début d’été, Jason, Sandy, Keith et Nathan rêvent d’expériences inédites, de jeux amoureux et d’indépendance. La fac est finie, à eux la liberté, le soleil, les soirées au bord de l’océan ! Mais l’arrivée dans leur vie d’une jeune fille retrouvée inconsciente sur la plage, Chelsea, va bouleverser à jamais leurs destins. Parce que Chelsea ne sait plus qui elle est, chacun va s’interroger sur sa propre existence, se confronter à ses doutes, à ses désirs et à ses contradictions, et faire face au défi le plus exigeant qui soit : la découverte de soi-même. La quête de Chelsea va devenir celle de tous, au risque de briser le pacte qui les unit depuis l’enfance. Tandis que leurs parents, absents ou accaparés par leurs propres failles, échouent à les éclairer dans ce voyage initiatique, ce sont les figures étonnantes d’un professeur de danse, d’un peintre biker et d’une grand-mère pleine de sagesse et d’énergie qui vont les aider à affronter les révélations qui les attendent.

  • auteur: Alexis Aubenque
  • éditions: Hugo et compagnie
  • format: papier
  • genre: feel good/young adult
  • nbre page: 464
  • note: 4/5

Mon avis: Mon avis:

Je remercie les éditions Hugo et compagnie pour leur confiance et pour m’avoir permis de dévorer cet excellent roman d’été.
Lorsque les éditions Hugo ont accepté d’être partenaire avec moi, j’ai été enchanté et j’ai donc sollicité ce livre car son auteur Alexis Aubenque fait parti de mes cinq auteurs préférés. J’adore son style , sa plume , sa façon de mettre en scène les personnages digne des séries télés américaines.
Avec ce roman, il a osé changé de genre et se diriger vers du feel good/young adult et je dois dire que pour moi c’était pas forcément gagné même si j’adore Alexis.  J’ai passé un sacré bon moment avec cette bande d’amis, c’est frais, c’est jeune, c’est léger et cela se lit facilement, c’est bien simple , je n’ai pas vu le temps passer. J’ai tout de même un petit bémol à déclarer: pour moi, ce roman manquait d’une touche suspenses,  cette petite flamme, ce rien du tout qui aurait fait de ce livre une dynamite. Lire la suite de « #livre36 »

Publicités
Publié dans livres

#livre35

On-m-a-vole-ma-vie


Résumé

« A l’été 1991, j’étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J’avais des amis, et une mère qui m’aimait. Jusqu’au jour où on m’a volé ma vie. Je suis restée prisonnière pendant dix-huit ans. J’ai été un objet dont quelqu’un a usé et abusé. Pendant dix-huit ans, on m’a interdit de prononcer mon nom. Je suis devenue mère, et on m’a forcée à devenir la soeur de mes enfants. Pendant dix-huit ans, j’ai supporté l’insoutenable.
Le 26 août 2009, j’ai retrouvé mon nom. Je m’appelle Jaycee Lee Dugard. J’ai survécu. On m’a volé ma vie. Ceci est mon histoire, écrite avec mes mots, à ma manière, de la façon dont je me la rappelle ».

  • auteur: Jaycee  Dugard
  • éditions: Archipoche
  • format: papier
  • genre: témoignage
  • nbre page: 275

Mon avis

Je remercie les éditions de L’Archipel pour ce livre qui je dois dire m’a beaucoup touchée. En effet , ce livre est un témoignage poignant, déchirant qui marque les esprits et nous fait nous questionner sur plusieurs points. Ce n’est pas de la fiction mais bien la réalité, et l’auteur nous narre son histoire en revenant sur cet épisode horrible de sa vie avec justesse et sincérité.
Je n’ai pas l’habitude de chroniquer ce genre de lecture et je dois avouer que je trouve cela assez complexe et difficile c’est pour cela que je ne noterai pas ce roman car j’estime que l’auteur nous livre un pan de sa vie brisée et que je n’ai pas à la juger. Jaycee a choisit d’écrire ce livre avec ses mots, son style simple pour témoigner des violences qu’elle a subit pendant sa captivité afin que les journalistes ne la harcèlent plus et qu’elle et ses filles puissent se reconstruire. Par le biais de ce livre, elle a clos ainsi ce chapitre de sa vie même si cela restera un impact profond et durable sur sa perception d’être ce qu’elle est. Lire la suite de « #livre35 »

Publié dans #Partenariat, livres

#livre34

images (6)


Résumé

Et si le regard et le rejet de la société face à la différence créaient des serial killers ? Six laissés pour compte tentent de s’insérer dans la société, sans succès. L’un des protagonistes va basculer dans la folie. Il va retourner sa colère contre ceux qui le rejettent. Laquelle de ces six personnes a pu sombrer ainsi dans la démence ? Comment cet homme choisit-il ses victimes ? Plongez dans cette sombre histoire sortie tout droit de l’imagination de l’auteure, mais qui pourrait un jour arriver, car le rejet de la société face à la différence est bien réel.

  • auteur: Christine Casuso
  • éditions: Rebelle 
  • format: numérique
  • genre: thriller
  • nbre page: 141
  • note: 2,5/5

Mon avis

Je remercie Rebelle éditions de m’avoir permis de lire ce livre qui malheureusement,  a été une déception pour moi.

J’ai sollicité ce roman pour ses thèmes que je trouvais intéressants et pour sa couverture qui me parlait.

J’aurai du me méfier de cette couverture avec tous ses instruments chirurgicaux, on pouvait penser à un thriller médical et j’adore ce genre de thriller mais que nenni. Cette couverture (pas le résumé hein) est hors sujet avec l’histoire de ce livre, je sais quelque fois cela arrive…
J’ai trouvé le résumé très alléchant avec de bons thèmes et une très bonne intrigues. J’attendais donc beaucoup de ce livre , peut être un peu trop. Lire la suite de « #livre34 »

Publié dans livres

#livre33

Souvenirs-effaces


Résumé

Qui suis-je ?
Lorsqu’elle se réveille dans un hôpital, Sibylle, 34 ans, se souvient de tout, dont l’enlèvement de son fils par un homme tatoué. Cependant, à sa sortie du coma, le médecin prétend qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de prendre la fuite en pleine nuit pour rentrer chez elle. Une automobiliste la recueille et l’accompagne jusqu’à son domicile. Mais, quand elle sonne à la porte, son mari ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre. Quand ce dernier appelle la police, elle n’a d’autre solution que de nouveau prendre la fuite et part pour Munich, où, pressent-elle, se trouve la clé de l’énigme. Sur place, en regardant la télévision, elle reconnaît le médecin qui était penché sur elle à son réveil. Il dirige une importante unité de recherche sur le cerveau…
Elle décide alors d’aller le rencontrer pour savoir qui elle est vraiment…

  • auteur: Arno Strobel
  • éditions: L’Archipel
  • format: papier
  • genre: thriller
  • nbre page: 319
  • note: 5/5

Mon avis

Je remercie les éditions L’Archipel pour l’envoi de ce thriller explosif que j’ai surkiffé. Il est vraiment top ce livre , il a tout de ce que je recherche dans un thriller: une construction parfaite, une écriture rythmée et addictive, une intrigue à suspense, des rebondissements… Arno Strobel c’est le Franck Thilliez allemand !!! 😀

L’auteur nous plonge directement au cœur de l’action avec le personnage de Sibylle qui est une jeune femme qui se réveille  à l’hôpital suite à un coma de deux mois. Sibylle se souvient de tout avant l’agression, l’enlèvement de son fils, sa maison , son mari, ses amis … Trouvant la chambre de l’hôpital étrange ainsi que son docteur, elle décide de s’enfuir. Elle va alors croiser Rosie, une dame un peu loufoque qui va accepter de la reconduire chez elle et même  de l’aider. Seulement aucun de ses proches ne va la reconnaître. A partir de ce moment sa vie va basculer. A qui faire confiance quand personne ne vous reconnaît et ne vous croit ?  Que s’est il passé dans cet hôpital? Que lui est il arrivé? Pourquoi  ses proches ne la reconnaissent ils pas? Sont ils tous ligués contre elle? Pourquoi? Pourquoi est- elle persuadée d’avoir un enfant alors qu’elle n’en a jamais eu ? Qui est elle?A qui faire confiance? Rosie? Lire la suite de « #livre33 »

Publié dans livres

#livre32

images (3)


Résumé:

Un roman publié en 1847, Les Hauts de Hurlevent, fit sa renommée posthume. Emily Brontë n’avait pas trente ans. Elle ne semblait connaître du monde que les landes entourant le presbytère familial, ayant partagé sa vie entre les tâches domestiques et la rédaction de sagas juvéniles avec son frère Branwell et ses sœurs Anne et Charlotte.
Ce livre unique fut longtemps le seul témoignage de son auteur, dont l’existence, croyait-on, n’avait pas connu d’événement marquant. La réussite de sa sœur Charlotte, il est vrai, l’avait maintenue dans l’ombre.
C’était oublier qu’Emily Brontë (1818-1848), loin d’être une enfant recluse et sauvage, était éprise de liberté. Très cultivée, parlant le français, elle fut une lectrice passionnée de Walter Scott, Lord Byron et Shelley. Sa compréhension précoce de la cruauté du monde lui permit d’écrire « sans doute le plus beau roman d’amour de tous les temps », selon Georges Bataille.
Évoquant les drames de sa vie et ses révoltes, son courage moral et intellectuel, mais aussi son exubérance et sa force de caractère, Denise Le Dantec retrace l’existence singulière d’une femme qui ne put jamais rompre avec son enfance et conduisit sa vie comme un destin : celui d’écrire, sans se soucier de devenir écrivain.

  • auteur: Denise Le Dantec
  • éditions: L’Archipel
  • format: papier
  • nbre page: 276
  • genre: biographie
  • note: 3/5

Mon avis:

Je remercie les éditions de L’Archipel pour leur confiance et pour cette biographique à laquelle je n’ai malheureusement pas adhéré.
Ce roman est plus qu’une biographie sur Emily Brontë, l’auteur nous fait la biographie de toute la famille car il aurait été difficile de faire autrement.
Je dois dire que je n’ai pas accroché au style et à la plume de cet auteur , cette lecture fut pour moi longue et laborieuse. J’ai trouvé les chapitres interminables et denses, sans rythme. L’auteur s’attarde trop à décrypter les écrits de ces jeunes artistes alors que moi j’avais envie d’en savoir un peu plus sur eux. Je me suis vraiment ennuyée dans cette lecture, impossible de m’y plonger pourtant j’avais vraiment envie de ressentir et de connaître la courte existence de cet auteur qu’était Emily Brontë.
J’ai trouvé le début de ce livre assez désorganisé, mal construit, difficile de rassembler tous les éléments fournis par l’auteur afin de pouvoir les imbriquer les uns dans les autres. Lire la suite de « #livre32 »