Publié dans livres

#livre12

1161580427


Résumé

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russel – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?

  • auteur: A.J Finn
  • éditions: Presse de la cité
  • nbre pages: 421
  • sorti le: 8/02/2018
  • note: 3,5/5

Mon avis

Je remercie Netgalley et les  éditions Presse de la cité de m’avoir permis de lire ce thriller psychologique ou les questions que l’on va se poser dans ce livre sont reines.

J’ai apprécié la lecture facile de ce thriller à suspens qui sans mentir m’a fait repenser au passé quand je regardais les vieux films devenus grands classiques d’Hitchcock avec ma famille. Il me manquait juste la musique angoissante et glaçante de ces films noirs et blancs pour ressentir l’angoisse et l’oppression d’Anna.

A.J Finn a une écriture fluide et efficace. Dans ce livre il fait en sorte que l’on se pose beaucoup de questions notamment à chacun de ses rebondissements. Perso, j’ai su répondre à beaucoup de ces questions avant que l’auteur me donne les réponses, c’est pour cela que j’ai tendance à dire que ce thriller est un classique du genre. Le rebondissement final est plutôt un choix judicieux de la part de l’auteur même si j’ai réussi à le découvrir en partie grâce à un petit détail. Lire la suite de « #livre12 »

Publicités
Publié dans livres

#livre11

 

images (4)


Résumé

Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité… 28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la  » Louisette « .Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d’honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour. Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir… Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l’avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.Une fois, Max m’a dit quelque chose que j’ai compris plus tard : Si tu commences à mentir, mec, tu seras obligé de le faire tout le temps et tu seras piégé un jour parce qu’il y aura des incohérences, des trucs qui n’iront pas ensemble. En revanche, si tu dis la vérité, tu ne seras jamais mis en défaut. J’ai dit la vérité aux flics, avocats, juges et jurés. J’ai pris perpète et failli avoir la tête tranchée. Ce livre raconte la vérité… La vérité selon Jefferson Petitbois… Un homme trop jeune pour mourir.

  • auteur: Christian Blanchard
  • édition: Belfond
  • sorti le: 25/01/2018
  • note: 5/5

Mon avis

Les amis , je viens de refermer la dernière page de mon premier coup de cœur de cette année Iboga de Christian Blanchard.

Je remercie Netgalley et les éditions Belfond de m’avoir permis de lire ce roman puissant, poignant et touchant qu’est Iboga .

Ce livre là est à lire absolument, c’est un bijou à l’état pur, c’est de la dynamite!!!

Après avoir lu et vu plusieurs critiques dithyrambiques  sur ce livre dont celle de Gérard Collard ( entre nous j’aime bien ce mec, il a vraiment de bons gouts en matière de livres lol) je me suis dit pourquoi pas? Ni une , ni deux je suis allé sur Netgalley et je l’ai sollicité. Après acceptation, je me suis directement plongé dedans et vraiment quelle belle découverte!!!

Dès les premiers chapitres, je me suis sentie happée par l’histoire de Jeffersson Petitbois. Je ne pensais pas pouvoir m’attacher à un criminel et pourtant c’est arrivé grâce à la plume remarquable de Christian Blanchard qui nous narre son histoire sans jugement et sans l’excuser.

On se retrouve donc avec un adolescent noir de 17 ans qui est condamné à la peine de mort en 1980 juste avant l’abolition de celle-ci. Comme il a été en âge de tuer il est en âge de mourir.

L’auteur a fait un choix judicieux en prenant cette période afin que l’on puisse ressentir les sentiments et les émotions de son héro avant et après la grâce présidentielle du président Mitterrand pour la mise à mort qui s’est transformé en réclusion à perpétuité.

On va savoir comment il en est arrivé là. Lire la suite de « #livre11 »

Publié dans livres, Non classé

#livre10

9782702160558-001-T


Résumé

Difficile d’intégrer la crim de Tokyo quand on vient d’une petite ville nippone, et qu’on est chargé de remplacer un flic qui s’est suicidé. Pourtant, Iwata, officier solitaire au passé trouble, reste de marbre. Lorsqu’il ne rend pas visite à son épouse américaine mystérieusement enfermée dans un HP, il dévoue chaque minute de son temps à sa première enquête tokyoïte : le massacre d’une famille coréenne dans un quartier malfamé.

Épaulé par la jolie Sakai, sujet de terribles humiliations en tant que seule femme flic de sa division, Iwata comprend vite que ce meurtre ressemble à un étrange sacrifice humain : le cœur du père a été arraché, et un soleil noir dessiné sur le plafond. Bientôt, la veuve d’un grand juge est retrouvée morte dans les mêmes circonstances. Il devient évident qu’un tueur en série est aux manettes – le tueur au Soleil Noir. Mais qui peut-il bien être? Un membre de groupe ultranationaliste luttant pour un Japon sans immigrés ? Un féru de rituels anciens ? Une secte obscure ?

L’enquête piétine et fait la une de tous les journaux, alors quand Iwata ose fouiller dans la mort de son prédécesseur, il se fait aussitôt renvoyer. Mais il ne va pas lâcher son enquête pour autant…

  • auteur: Nicolas Obregon
  • édition: Calmann-Levy
  • sorti le: 31/08/2018
  • note: 3/5

Mon avis

Je remercie Netgalley et les éditions Calmann-Levy de m’avoir permis de lire ce roman.

Ce livre a  été pour moi une lecture en demie teinte. Une bonne première partie et une fin décevante.

Bien que j’ai trouvé ce polar très mal construit, j’ai trouvé le choix du pays assez intéressant et l’histoire assez prenante et qui tenait à peu près la route jusqu’au dénouement de celle-ci où là tout a basculé dans l’invraisemblance. L’auteur a mis plusieurs rebondissements successivement pour donner du rythme mais pour moi ça ne l’a pas fait du tout car trop mal amené.

Il a intercale les paroles d’une chanson et quelques citations du passé de son héro qui sont sensé donner une certaine atmosphère mélancolique à ce roman mais franchement je dois avouer que cela m’a plutôt dérangé dans ma lecture. Lire la suite de « #livre10 »

Publié dans livres

#livre9

51jco1gG5FL._SX195_


Résumé

La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?

Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ?

Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

  • auteur: Robert Bryndza
  • éditions: Belfond
  • sorti le: 25/01/2018
  • note: 4/5

Mon avis

Je remercie Netgalley et les éditions Belfond pour m’avoir permis de lire ce très bon polar.

La fille sous la glace est mon deuxième polar de l’année et je dois dire que je n’ai pas été déçu par ce roman.

Bien que ce soit une enquête classique, sans être gore et sans être glauque, Robert Brindza a su mettre en scène tous les codes des meilleurs polars pour qu’il n’en reste plus qu’un le sien. Je dois dire qu’au début j’étais un peu perplexe par rapport à cette enquête ordinaire mais plus je tournais les pages plus j’étais happée et captivée par cette histoire bien rythmée.

J’aurai aimé que l’auteur consacre un chapitre au passé de la DCI Erika Foster plutôt que de glaner des infos par ci par là . Je n’ai pas pu m’attacher de suite à Erika même si ce personnage est un personnage pugnace qui a soif de justice car je ne la connaissais pas suffisamment. Lire la suite de « #livre9 »

Publié dans livres

#livre8

9782253157236-001-T (1)


Résumé:

Quand son fils meurt, renversé par un chauffard qui a pris la fuite, Antonio Rodriguez jure à sa femme qu’il le vengera. Tandis que l’enquête piétine durant des mois, il en vient à découvrir qui est le meurtrier, un cadre supérieur de sa propre entreprise dont l’attitude lui paraît très suspecte. Pourtant, un jour, les gendarmes l’informent qu’ils viennent d’arrêter le coupable. Les preuves sont formelles, l’homme est passé aux aveux. Mais ce n’est pas le même individu.
Dans ce roman à quatre voix – Antonio et sa femme, Sylvia, l’assassin, et son épouse-, se joue un ballet macabre, autour du thème de l’autodéfense : qui Antonio Rodriguez va-t-il tuer ce soir?

  • auteur: Jacques Expert
  • éditions: Le livre de poche
  • sorti le: 18/05/2011
  • Note 3/5

Mon avis

C’est le premier livre de Jacques Expert que je lis et certainement pas le dernier. J’ai trouvé ce thriller percutant et criant de vérité.
La seule chose que je déplore c’est que le dénouement de cette histoire m’a laissé sur ma faim. Je pense que ce drame aurait mérité d’être approfondi et développé.

Dans ce roman ,l’auteur va aborder plusieurs thèmes assez récurents au jour d’aujourd’hui, à savoir le premier l’alcool au volant. Jean-Pierre Boulard qui vit une vie relativement confortable va prendre sa voiture en ayant bu 4 verres d’alcool ce que font beaucoup de mecs dans la réalité sans se soucier des risques qu’il prennent vu que pour eux ils ne sont pas « bourrés », ce qu’ils oublie c’est que l’alcool amoindri nos facultés. Malheureusement Jean-Pierre va renverser un enfant. Ayant peur de perdre sa vie ( permis, job, réputation et ses enfants) il va préféré faire un délit de fuite. Lire la suite de « #livre8 »