Publié dans livres

#livre35

On-m-a-vole-ma-vie


Résumé

« A l’été 1991, j’étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J’avais des amis, et une mère qui m’aimait. Jusqu’au jour où on m’a volé ma vie. Je suis restée prisonnière pendant dix-huit ans. J’ai été un objet dont quelqu’un a usé et abusé. Pendant dix-huit ans, on m’a interdit de prononcer mon nom. Je suis devenue mère, et on m’a forcée à devenir la soeur de mes enfants. Pendant dix-huit ans, j’ai supporté l’insoutenable.
Le 26 août 2009, j’ai retrouvé mon nom. Je m’appelle Jaycee Lee Dugard. J’ai survécu. On m’a volé ma vie. Ceci est mon histoire, écrite avec mes mots, à ma manière, de la façon dont je me la rappelle ».

  • auteur: Jaycee  Dugard
  • éditions: Archipoche
  • format: papier
  • genre: témoignage
  • nbre page: 275

Mon avis

Je remercie les éditions de L’Archipel pour ce livre qui je dois dire m’a beaucoup touchée. En effet , ce livre est un témoignage poignant, déchirant qui marque les esprits et nous fait nous questionner sur plusieurs points. Ce n’est pas de la fiction mais bien la réalité, et l’auteur nous narre son histoire en revenant sur cet épisode horrible de sa vie avec justesse et sincérité.
Je n’ai pas l’habitude de chroniquer ce genre de lecture et je dois avouer que je trouve cela assez complexe et difficile c’est pour cela que je ne noterai pas ce roman car j’estime que l’auteur nous livre un pan de sa vie brisée et que je n’ai pas à la juger. Jaycee a choisit d’écrire ce livre avec ses mots, son style simple pour témoigner des violences qu’elle a subit pendant sa captivité afin que les journalistes ne la harcèlent plus et qu’elle et ses filles puissent se reconstruire. Par le biais de ce livre, elle a clos ainsi ce chapitre de sa vie même si cela restera un impact profond et durable sur sa perception d’être ce qu’elle est.

Nous sommes avec Jaycee, 11 ans qui se fait enlever et séquestrer par un pédophile narcissique toxicomane et sa femme pendant 18 ans. Il va lui faire subir des sévices monstrueux, utiliser la manipulation jusqu’à la déshumaniser. Deux petites filles naitront de ces viols à répétition qui lui permettront de se battre intérieurement pour les protéger.
Pour sa survie,Jaycee va préférer obéir à cet ignoble fumier plutôt que d’essayer de fuir ou se rebeller. Mais fuir pour aller où?
Grace à sa force de caractère, elle va réussir à perdre la notion du temps lors des actes odieux que lui infligera ce pervers. Non seulement elle devra affronter les  viols successifs mais aussi la solitude qui va la ronger. Dans ces moments là, elle aura l’espoir de retrouver sa maman et c’est cet espoir là qui va la faire tenir et la porter tout au long de cet horrible cauchemar. L’espoir c’est la vie. Dans ce livre vous allez découvrir : La perversion de l’âme humaine dans toute sa splendeur!
Si on était confronté à un tel individu, comment aurions nous réagi pour survivre? Personnellement je ne sais vraiment pas ce que j’aurai fait ou pas. Je ne sais même pas si j’aurai eu le courage de lutter comme la  fait Jaycee.
Plus tard, elle rencontrera Nancy la femme de son tortionnaire qui la jalousera mais qui ne fera rien pour l’aider, pour la libérer. Comment une femme sensée accepte elle par amour ou autre que son mari viole et séquestre une enfant de 11ans?
Je ne comprend vraiment pas cette femme qui va laissé faire sans rien dire et approuver les abominations perverses de son mari . N’a t elle rien dit ou rien fait par amour? Pour la drogue? N’a-t-elle pas de conscience? Ou  était elle aussi perverse que son mari?
Il y a aussi un autre fait sur lequel je me pose des questions. Philipp étaient toxicomane et délinquant sexuel et de surcroit surveillé comment les policiers n’ont rien vu pendant toutes ces années? Franchement ou commence et ou s’arrête la surveillance de ce type d’individu?

18 ans d’une vie volée c’est long, et combien de temps faudra à Jaycee pour se reconstruire? Pour pouvoir vivre une vie normale?

Ce livre est Le témoignage bouleversant d’une jeune femme courageuse qui a  survécu  au pires atrocités que l’on puisse imaginer et endurer, remarquablement raconté par celle-ci. Il ne vous laissera pas indifférent.

Publicités

Un commentaire sur « #livre35 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s